Dynamique naturelle de la parole

English version below

La Dynamique Naturelle de la Parole (DNP), créée par Madelaine Dunoyer de Ségonzac en 1975, est une technique de réhabilitation multisensorielle, inspirée de la méthode verbo-tonale de Petar Guberina, de la méthode Martenot et des travaux d’anthropologie.

C’est une dynamique ludique et artistique qui permet aux enfants avec des troubles ou des retards du langage d’entrer dans la langue orale.

C’est une libération de la parole par la libération du geste. Elle se veut Dynamique car elle est évolutive et créative, et Naturelle car elle utilise les caractéristiques articulatoires de la parole. Les canaux auditifs, kinesthésiques et visuels sont mobilisés pour permettre à l’enfant de développer des représentations phonologiques (Ferté, 2007).

Elle s’appuie sur les capacités innées de l’enfant et vise à enrichir, accompagner et soutenir la construction du langage. Elle favorise l’émergence de la parole en incluant le ressenti, le visuel, le jeu et l’art (couleurs, traces de peintures, rythmes, comptines, mouvements, gestes, créations artistiques, massages dans le dos). 

La DNP utilise un matériel cohérent permettant aux enfants de s’imprégner naturellement de la phonétique de la langue puis d’entrer dans une production langagière.

Les phonèmes peuvent être représentés de plusieurs manières :

  • Les voyelles sont représentées par une couleur et une position sur le « soleil des voyelles ». Selon Dunoyer de Ségonzac (1975), elles s’inscrivent dans un soleil du son le plus aigu ([i], en haut) au son le plus grave ([ou], en bas) et peuvent être reproduites dans l’espace. Le degré d’aperture de la bouche est représenté par les mouvements des fermetures des bras et des jambes.
  • Les consonnes peuvent également être caractérisées au travers de massages dans le dos qui vont permettre à l’enfant de s’imprégner du ressenti corporel, ce qui favorisera la perception des phonèmes.
  • Finalement, les phonèmes peuvent être représentés par des traces de peintures. L’enfant produit des traces de peintures sur une feuille, à l’aide de ses mains. Ces traces représentent les mouvements générateurs de la parole. La réalisation des phonèmes se fait en repassant sur la trace sèche et en produisant le phonème-cible (Ferté, 2007)

Ce travail phonologique et articulatoire par l’imprégnation corporelle (active et passive) et par la visualisation des traces de peintures favorisent le développement de la discrimination phonétique, la prise de conscience de la syllabe muette et la succession temporelle des phonèmes (Ferté, 2007).

Pour finir, la DNP utilise également la musique et les différents paramètres du rythme : timbre, durée, hauteur et intensité. Comme pour le phonème, la prise de conscience du rythme est favorisée par les canaux auditifs, kinesthésiques et visuels, par le biais de l’écoute, du ressenti corporel et de la symbolisation des rythmes. Ainsi, la DNP utilise des jetons de rythme, des objets ou encore des foulards pour l’apprentissage du rythme.

—————————————————————————————-

Natural Speech Dynamics (NSD), created by Madelaine Dunoyer de Ségonzac in 1975, is a multi-sensory rehabilitation technique inspired by Petar Guberina’s verbo-tonal method, the Martenot method and anthropological work.

It is a playful and artistic dynamic that allows children with language disorders or delays entering the oral language.

It is a liberation of speech through the liberation of gesture. It is dynamic because it is evolving and creative, and natural because it uses the articulatory characteristics of speech. The auditory, kinaesthetic and visual channels are mobilised to enable the child to develop phonological representations (Ferté, 2007).

It aims to enrich, accompany and support the construction of language, to develop the child’s communication and to encourage the emergence of speech in young children by including the feeling, the visual, the game and the art (colors, traces, painting, rhythms, nursery rhymes, movements, movements, artistic creation…).

NDS uses consistent materials that allow children to naturally absorb the phonetics of the language and then enter into language production.

Phonemes can be represented in several ways:

  • Vowels are represented by a colour and a position on the « vowel sun ». According to Dunoyer de Ségonzac (1975), they are inscribed in a sun from the highest sound ([i], top) to the lowest sound ([ou], bottom) and can be reproduced in space. The degree of aperture of the mouth is represented by the closing and opening movements of the arms and legs.
  • Consonants can also be characterised by massaging the back, which allows the child to feel the body.
  • Finally, the phonemes can be represented by paint marks. The child produces traces of paint on a sheet of paper, using his or her hands. These traces represent the movements that generate speech. The phonemes are realised by going over the dry trace and producing the target phoneme (Ferté, 2007).

This phonological and articulatory work through body impregnation (active and passive) and through the visualisation of paint marks promotes the development of phonetic discrimination and phonological awareness (Ferté, 2007).

Finally, NDS also uses music and the different parameters of rhythm: timbre, duration, pitch and intensity.

Références :

Ferté, C. (2007). Présentation de la Dynamique Naturelle de la Parole et de son application dans la rééducation des difficultés de parole. Rééducation orthophonique, 45(229).

Sites:


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.